Instagram

Le Coin des libraires - #36 Violette Leduc : La vieille fille et le mort & La femme au petit renard

Aujourd'hui, j'ai décidé d'écrire un article un peu différent de d'habitude, un type d'article que j'avais déjà écrit une fois pour l'auteure Françoise Sagan (que vous pouvez retrouver ici). 
Au lieu d'écrire un article sur un seul livre, j'ai décidé d'écrire un article sur l'auteure qu'était Violette Leduc et pour ça, je vais parler de deux courts livres que j'ai lu d'elle : La vieille fille et le mort & La femme au petit renard

Ce ne sont bien évidemment pas les seuls livres écrits pas l'auteure, ni les plus connus d'ailleurs - son plus connu est sans conteste La bâtarde qui lui a presque valu le prix Goncourt lors de sa sortie en 1964, ou encore Thérèse et Isabelle (1966) qui a fait grand bruit à cause de la liberté qu'a pris Violette Leduc de parler de l'homosexualité féminine - je précise qu'elle était elle-même homosexuelle. 

Donc voilà si aujourd'hui j'ai décidé d'aborder cette auteure, c'est parce que j'aime beaucoup ce qu'elle écrit, son style et sa personnalité aussi. Bon c'est vrai, je n'ai lu que ces deux livres là d'elle pour l'instant, La bâtarde m'attend bien au chaud, et je meurs d'envie de découvrir La chasse à l'amour, La folie en tête et L'asphyxie, mais bon, on ne peut pas avoir lu tout ce dont on a envie en un claquement de doigts. 

J'ai découvert Violette Leduc par le biais de Simone de Beauvoir, forcément. Je me suis rapidement intéressée à cette auteure encore trop peu connue - même si elle l'est bien plus qu'auparavant, j'ai l'impression - et j'ai été vraiment intéressé par son parcours, sa vie intime et le fait que justement, cette vie personnelle rejaillisse toujours dans ses écrits. Si je ne me trompe pas, elle est d'ailleurs considérée comme l'une des pionnières de l'autofiction, c'est-à-dire mêler des évènements de sa propre vie à des éléments frictionnels. 


La femme au petit renard & La vieille fille et le mort de Violette Leduc.


J'ai lu La vieille fille et le mort en mars dernier, vous avez sans doute dû le voir si vous me suivez sur Instagram. Il est plus logique que je commence par celui-ci donc, surtout qu'il a été écrit avant La femme au petit renard qui vient tout juste d'être réédité chez l'Imaginaire Gallimard - collection absolument magnifique ! 

Résumé édition L'Imaginaire Gallimard : 

Commentaires

Articles les plus consultés