Instagram

L'Avenue du cinéma - #8 13 Sins de Daniel Stamm


Samedi dernier, on a décidé avec les copains de se faire un rush film d'horreur, comme d'habitude on a été assez déçu. Quand j'étais enfant, j'en regardais souvent avec ma mère, maintenant je n'en regarde quasiment plus. Pourquoi ? Très bonne question, simplement parce que voir du sang pour du sang, ça devient rapidement énervant. Du coup, ne sachant pas quoi regarder, Paul nous a proposé de mettre 13 Sins de Daniel Stamm. J'étais pas trop motivée mais bon, je n'avais aucune autre idée. Et puis j'avoue que finalement je suis bien rentrée dedans. 

Je préfère déjà vous prévenir que je n'ai pas vu 13 Jeux de mort réalisé par le Thaïlandais Chukiat Sakveerakul.
On commence à suivre un homme, Elliot qui vit tranquillement avec sa femme qui attend un enfant. Seulement, Eliott a beaucoup de dettes, il ne sait pas comment s'en sortir. La situation empire quand il se fait renvoyer de son travail. Comment va-t-il faire ? 
Jusque-là c'est assez simple, la situation se complique rapidement, il reçoit l'appel d'un inconnu, celui-ci lui explique qu'il va jouer à un jeu. Oui mais un jeu pas comme les autres, il devra suivre treize étapes pour tenter de devenir milliardaire. Ce jeu paraît simple, mais on sait très bien que les étapes seront de plus en plus dures, et évidemment, tout à un prix. 

La première étape semble anodine bien qu'elle soit déjà dégoutante, il doit manger une mouche morte. Tout commence à partir de là, s'enchainent alors une série d'évènements, de mensonges et de problèmes. Elliot n'arrive pas à se sortir de ses problèmes, son petit frère est autiste et son traitement n'est désormais plus remboursé. Eh hop, un problème de plus. Comment notre protagoniste va-t-il réagir par rapport à ça ? Facile, il continue d'accepter ces étapes de plus en plus délicates. 




C'est vrai que ce thème a souvent été utilisé, jusqu'où pouvons-nous aller pour de l'argent ? Ce n'est pas pour ça que le film m'a transporté, mais plutôt pour tout ce qu'il y avait autour. L'histoire avec le père, que lui-même est passé par là des années plus tôt, cette histoire qui nous révèle comment est morte sa mère quand il était enfant. Tout ça, je ne l'ai pas vu venir, comme la chute, vraiment, je ne m'y attendais pas. L'ennemi de notre héros se révèle être un personnage inattendu, je n'y croyais presque pas, surtout quand on voit de quelle façon cet affrontement se termine. Cette idée est tout simplement géniale d'après moi. Rien que pour ça je ne suis pas déçue d'avoir regardé ce film, je n'ai pas eu cette impression que l'on a parfois, celle de perdre son temps. 

J'étais contente de retrouver l'actrice Rutina Wesley, la femme d'Elliot. Je la connais de la série True Blood où elle interprète le personnage de Tara. Par contre, j'avoue que les autres acteurs ne m'ont vraiment pas subjugué, en réalité je n'ai pas grand chose à dire sur eux, leur jeu était assez bon pour que j'apprécie ce film. 

Avec ce héros, on est obligé de ressentir de la pitié, il a véritablement une vie horrible, c'est de cette façon qu'on rachète beaucoup plus facilement ses actes aussi moches soient-ils. Pourtant j'ai trouvé ça un peu facile, pourquoi a-t-il été appelé à ce moment ? Qui sont-ils vraiment ? On ne sait pas, il n'y a que la voix au téléphone qui nous permet de savoir que c'est un homme - et encore. Tout ce réseau qui existe déjà depuis des années n'est pas du tout exploité, j'ai trouvé ça dommage. 

Pour résumé, c'est un bon film, le genre de film qu'on voit une fois ou deux dans sa vie, qu'on aime bien mais qui est loin d'être notre préféré. Et vous, qu'avez pensé de 13 Sins ? 












Commentaires

Articles les plus consultés