mercredi 8 janvier 2020

Le Coin des libraires - Sacrifices d'Ellison Cooper

Après nous avoir régalé avec Rituels, Ellison Cooper revient avec Sacrifices, sorti début novembre 2019. 

On retrouve l’agent Sayer Altair, à la suite des événements survenus dans Rituels. Quelques temps a passé et Sayer subit la mise à pied, enfin, elle n’est plus agent de terrain tant que sa supérieure ne l’a pas décidé. Et quand on a pris une balle et dévoilé la mascarade d’une tueuse en série qui sévissait au sein du FBI, la reprise peut s’avérer un poil compliquée. 


Finalement Altair est envoyée sur une affaire simple et inoffensive, mais voilà, les apparences sont trompeuses… 

Ce deuxième volet des enquêtes de Sayer nous entraîne au fin fond de la Virginie. L’occasion pour nous de rencontrer un nouveau personnage, celui de Max Cho, lui-même agent du FBI mais dont la spécialité n’a rien à voir avec celle de Sayer. Il est d’ailleurs toujours accompagné de son chien, Kona, entraînée pour pister les disparus, et dans les cas les plus extrêmes, les morts. 

L’inclusion de ce personnage a été une bouffée d’air frais. J’ai adoré sa relation avec son chien, son professionnalisme, bref, c’est un personnage que j’espère retrouver par la suite. 

D’ailleurs c’est par son biais que tout commence : il se promène dans le parc national de Shenandoah et son chien tombe nez-à-nez avec une crevasse pleine de membres humains. À partir de là, l’enquête commence. 

De péripéties en surprises, Sayer va devoir avancer avec une épée de damocles sur la tête : être renvoyé du FBI malgré le fait qu’elle soit la personne qui ait démasqué la tueuse en série dans Rituels. Il faut bien trouver un bouc émissaire, n’est-ce pas ? 

On ne s’ennui pas un instant avec cette enquête où se mélange investigation pure et dure et théories scientifiques autour de ce qui peut faire un tueur en série du point de vue du corps humain. 

Il ne faut pas tout prendre pour argent comptant, mais la façon d’amener la chose permet de ne pas tomber dans un manichéisme qui entacherait la proposition de cette série : tenter de démasquer les tueurs non plus grâce aux seuls techniques d’investigation, mais bel et bien de mêler les avancées neuroscientifiques et le profilage en tant qu’outils pour ainsi mettre la main sur le coupable et saisir des revendications. 

Sacrifices est un roman dense où on n’a pas le temps de s’ennuyer. Entre l’enquête en cours et la présence du mystérieux sujet 037 ; entre l’ajout du personnage de Max et les retrouvailles d’avec ceux déjà apparus dans Rituels (Holt, Ezra), et surtout, avec toujours cette menace d’un complot fomenté par le FBI pour faire taire l’ancien compagnon de Sayer : il est impossible de reposer le bouquin sans en venir à bout. 

Décidément, après avoir trouvé Rituels très bon, j’ai trouvé Sacrifices meilleur encore. Dans le premier j’avais à peu près saisi qui était coupable, des indices permettaient de le comprendre assez facilement. Ici, j’ai suspecté tout le monde je ne sais combien de fois. J’ai eu la boule au ventre pendant près de la moitié du roman, tiraillé entre l’idée que Max était peut-être le coupable, tout en me disant qu’il est un personnage que j’apprécie beaucoup.

Bref, Sacrifices fait tourner en bourrique, lecture rapide et passionnante, Ellison Cooper parvient à créer une série novatrice et addictive. 

À quand la suite ? 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les yeux fermés de Chris Bohjalian

T hriller psychologique autant que drame familial, Les yeux fermés nous plonge dans la peur du somnambulisme.   Annalee, mère de famille,...