samedi 9 mars 2019

Le Coin des libraires - #129 Aberrations I. Le réveil des monstres de Joseph Delaney

Merci à Babelio et aux éditions Bayard pour m'avoir permis de découvrir cet ouvrage ! J'ai longuement hésité avant de me décider à le lire. Comme vous le savez, j'adore la saga de L'Epouvanteur, et du coup j'avais un peu peur de retomber dans quelque chose d'un peu similaire... si j'avais su ! 


Le Shole, un monstrueux brouillard, a englouti des régions entières de l’Angleterre et continue son expansion vers le nord. Ceux qui s’y trouvent piégés meurent ou sont transformés en créature immondes : les aberrations.
Dans le duché de Lancaster, Crafty, treize ans, est l’un des rares survivants qui peut traverser ces étendues maudites. Recruté pour servir au château, il devient l’apprenti d’une mystérieuse guilde qui l’envoie effectuer des missions dans les zones dangereuses. Mais bientôt, le garçon devine que les aberrations ne représentent peut-être pas le plus grand danger…

Oseras-tu t’aventurer dans le brouillard ?



À la lecture des premières pages, je me suis littéralement dit "aïe ! ça part mal". J'avais le sentiment que Joseph Delaney faisait en quelque sorte de la récup : un jeune garçon doté de capacités, capacités qu'il a reçu grâce à son père, il est emmené au château afin d'être formé, bref ça me paraissait un peu téléphoné tout cela ! Et bien non, non, non, quelle erreur de ma part ! 

On avance rapidement dans l'histoire et tout aussi rapidement, on se rend compte que Crafty, même s'il a des points communs avec Tom (principalement dans le caractère), est un personnage entier. Encore, je dirais que Crafty est plus audacieux, il se laisse aller à l'insubordination ce qui est arrivé très rarement à Tom lorsqu'il était l'apprenti de John Grégory. Mais ce trait de caractère va lui jouer des tours et il ne va pas hésiter à risquer sa vie pour suivre ses instincts. 

D'ailleurs parlons-en de ce nouveau cycle. Toute cette histoire du Shole (qui serait une déformation de Shéol, autre nom pour qualifier l'Enfer) est bien mystérieuse et bien intéressante surtout. Énormément de questions se posent et évidemment comme il s'agit d'un premier tome, beaucoup restent en suspens. Mais attention, ce tome n'est certainement pas là uniquement pour installer l'univers. On sent que l'auteur a réfléchi à son univers, et à la fin de ses personnages à l'intérieur de celui-ci. Les espèces de caste qui résident au sein du château sont d'ailleurs révélatrices de l'innovation de l'auteur.

Le château est à lui seul une énigme (d'ailleurs à ce sujet, la fin nous contente tout autant qu'elle nous frustre, puisqu'il faudra attendre la suite, probablement l'an prochain), on se perd parmi les nombreuses salles, ô combien mystérieuses ! 





La hiérarchie du château est elle aussi assez étonnante. Très vite on se méfie de certains manciens, et à raison. L'ajout d'ailleurs de la secte des Capuchons Gris qui désire que la terre soit engloutie par le Shole m'a fait penser à L'attaque des Titans (avec les fanatiques du mur haha) et j'ai trouvé que ça  ajoutait une dimension en plus. Jusque-là, on nous dit qu'il faut se méfier des créatures dans le Shole, mais finalement il faut aussi se méfier des êtres humains vivant au château et ailleurs. Le danger est donc partout. 


Concernant les personnages je trouve que Tricky est intéressant, il a déjà de la substance, on s'attache rapidement à lui (après faut dire qu'avec la vie qu'il se trimbale, c'était un peu évident). 
Click est un personnage intéressant aussi même si on sait encore trop peu de choses la concernant. Un peu comme Lucky en fait qui, je trouve, est encore trop à l'état d'esquisse pour qu'on puisse le trouver véritablement attachant - et puis j'ai bien l'impression qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans le fond. Pour moi, celui qui est le plus prometteur, c'est le Duc de Bois. L'idée est géniale et en plus le personnage a l'air d'être un poil plus malin que tous les manciens du château.

La plume est une fois encore addictive - je crois qu'il s'agit de la même traductrice que pour la saga de L'Epouvanteur, ceci explique donc cela. 

En bref, ce premier tome démarre sur les chapeaux de roue, on entre dans l'histoire avec une facilité déconcertante et quelle histoire ! ça me fait penser à L'Epouvanteur tout en étant très différent - à ce sujet, l'auteur s'est amusé à y faire des références, je pense notamment au moment où Crafty et Lucky attendent quelqu'un devant la taverne La Sorcière de Pendle, cette histoire se déroule-t-elle après la fameuse saga ? 







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les yeux fermés de Chris Bohjalian

T hriller psychologique autant que drame familial, Les yeux fermés nous plonge dans la peur du somnambulisme.   Annalee, mère de famille,...