Instagram

Série du moment - #17 Shadowhunters

Adaptation de la saga de Cassandra Clare, La Cité des Ténèbres - The Mortal Instruments - que je n'ai pas lu, et non.
J'ai souvent eu envie de m'y plonger, l'histoire de chasseurs de démons qui protègent les humains tout ça, ça me plaît assez, mais j'ai toujours été découragé face au trop grand nombre de bouquins de cette série, franchement je ne saurais dire combien il y en a (et je crois qu'elle a même annoncé l'écriture d'une nouvelle série).
Mais du coup, comme j'ai souvent entendu parler des livres de façon plutôt élogieuse, j'avais très envie de voir le film adapté de ceux-ci, The Mortal Instruments : La cité des ténèbres (2013) d'Harald Zwart. Et contre toute attente, je n'avais pas trouvé ça génial, un peu trop "teenage", un peu trop mal joué, un peu trop creux, fin un peu trop de beaucoup de choses en fait.

Pourtant, à bien y réfléchir, après m'être accordé une bonne semaine de réflexion après la fin de mon visionnage de la saison 1 de Shadowhunters, je dirais qu'au final, bah le film se défend plutôt bien, quand on le compare à la série ! Bah oui parce que franchement, il y a du boulot !

Tout d'abord, le point le plus - plus, plus - négatif, c'est les acteurs. Je ne sais pas où les deux principaux ont été trouvés - Katherine McNamara & Dominic Sherwood - mais ça frise sérieusement le ridicule. J'ai franchement rarement vu un jeu aussi mauvais et surtout pour l'interprète de Clary qui est juste, mais juste le personnage principal, je me demande comment les producteurs, le réalisateur et toute l'équipe ont pu laisser faire ça, ouais ça me dépasse. Non parce que quand même, avec les deux acteurs principaux qui sont mauvais de chez mauvais, je ne vois pas ce qu'il peut y avoir de mieux pour flinguer une série entière !
Clary & Jace sont tellement faux que ça en devient amusant parfois, quand ils partagent une scène tous les deux et que ça pue le factice à plein nez. Surtout, la meilleure scène est sans doute celle où ils apprennent qu'ils sont frères et sœurs, elle m'a achevé celle-là - hahaha ! Ça ne tient pas la route une seule seconde mais pourtant ça va durer une dizaine d'épisodes, treize plus exactement, avant de découvrir que vraiment, c'est con hein, mais c'est foutu, ils sont mauvais, il n'y a rien à faire.

Alors quand les personnages qui sont au centre enterrent absolument tout ce qu'il y a autour d'eux, ça devient compliqué d'apprécier ce qu'il se passe. Mais encore, s'il n'y avait que ça pour me déranger... parce qu'il y a aussi le scénario en lui-même qui ne va pas, l'ensemble n'a aucune crédibilité, on ne peut pas faire comme si c'était possible, parce que ça l'est pas.


C'est tout d'abord le personnage principal, Clary Fray donc, qui le jour de ses 18 ans apprend qu'elle est une shadowhunter, que sa mère lui a menti toute sa vie et que maintenant, bah, elle va devoir se bouger parce que sa mère a été enlevé par le grand méchant Valentin.
Jusque-là, d'accord, pourquoi pas. Mais ça déconne. Fatalement. On ne sait pas comment mais du jour au lendemain Clary devient genre une pro de la baston, elle tue des démons tranquilles, elle manie son épée (cette chose peut-elle vraiment être considérée comme telle ?) comme une déesse, "elle a ça dans le sang" quoi. Ouais, mais non, c'est un petit peu trop facile quand même. Comme de nous dire que sa mère est la plus forte de tous les shadowhunters alors qu'elle ne sert à rien du premier jusqu'au treizième épisode, mais vraiment à rien quoi. Pourtant, tout va tourner autour d'elle, absolument tout, ce qui devient rapidement très chiant. Enfin autour de la coupe aussi, mais ils en ont besoin simplement pour pouvoir retrouver la mère, donc ça revient un peu au même.
Pareil, si quelqu'un peut m'éclairer sur ce moment où, en grand danger, Clary prend quand même la peine de parler avec Jace tranquillement pour le remercier de l'avoir sauvé bla, bla, bla, alors que techniquement elle n'est pas sortie d'affaire. J'avoue, je ne comprends toujours pas ce passage, pourquoi ne pas d'abord sauver sa peau et ensuite passer à la scène "remerciements chaleureux" ??

J'aborde à peine les dialogues qui sont creux au possible et qui sont là pour te faire comprendre que le spectateur est un idiot et qu'il n'est pas capable de comprendre quelque chose avec ses yeux, alors il faut que ce soit en plus, souligné dans les dialogues !

Fin ce que je veux dire, c'est que ce n'est pas une excuse le "c'est une série destinée aux ados", d'abord je trouve ça insultant, genre "faut faire des trucs moins savants pour eux, parce que bon, ils ne sont pas forcément intelligents" mais surtout, il y a des séries pour ados qui ont une consistance, qui traitent de sujets sérieux ou du moins qui savent capter l'attention.
Je pense par exemple à des séries comme Pretty Little Liars, également adaptée de livres - Les Menteuses, Sara Shepard - ou encore Teen Wolf - adaptée du film éponyme - et qui tiennent la route !
Non, la vérité c'est que le choix du casting est mauvais, que la mise en scène est mauvaise, que les effets spéciaux sont mauvais, voilà, faut l'accepter.

Mais, parce que oui certaines choses m'ont quand même plu, certains personnages relèvent le tout. Pour ça, je crois qu'à peu près tout le monde s'accorde pour dire que le personnage de Magnus Bane est bon, vraiment Harry Shum Jr. (vu dans Glee) s'en sort vraiment bien, surtout quand on voit par qui il est entouré... C'est son personnage que j'ai préféré et j'aurais aimé en savoir encore plus sur son passé. Bon, il est vrai que sa relation avec Alec (Matthew Daddario) est un peu tirée par les cheveux (la scène du mariage était à prévoir x1000) mais j'avoue, ça m'a plu.

Également, le personnage de Simon, interprété par Alberto Rosende, que j'ai trouvé intéressant quand il n'est pas lié à Clary. Toute son histoire de vampire est vraiment cool, l'acteur joue bien, il m'a fait sourire plusieurs fois - à titre comparatif, je dirais qu'il m'a un peu fait penser à Stiles dans Teen Wolf - mais à partir du moment où il y a Clary dans les parages, ça se gâte, il devient inintéressant au possible dans le rôle du meilleur ami amoureux. Vraiment trop cliché.



Je suis très mitigée par rapport à cette série, très déçue surtout. Je crois qu'il faudra que je trouve un moment pour me mettre à la lecture des livres pour enfin pouvoir me faire un avis sur cette histoire.
Est-ce que je regarderais la saison 2 ? j'avoue que ma curiosité prend le dessus et que j'aimerais beaucoup voir dans quelle direction iront Magnus & Simon, mais ça n'est pas dit que j'aille jusqu'au bout de la saison, cette fois.


Vous en avez pensé quoi de cette première saison de Shadowhunters ?








Commentaires

Articles les plus consultés