dimanche 22 novembre 2020

Le Coin des libraires - Les Sorcières du clan du nord I. Le sortilège de minuit & II. La reine captive d'Irena Brignull

Comment ne pas craquer pour cette couverture ? Et puis ce titre aussi. Si comme moi vous aimez les sorcières, il faut vous procurer ce premier tome d'une saga (est-ce juste un diptyque où y aura-t-il un troisième volet ?) 

Je me suis décidée à craquer pour Les Sorcières du clan du nord d'Irena Brignull à cause de la sortie du deuxième tome, et aussi parce que j'aime beaucoup lire de la jeunesse en été. Chez moi, c'est une période propice au genre fantastique et au polar/thriller, il n'est donc pas étonnant si j'ai lu ce premier tome. 



Dès les premières pages on sait à quoi s'attendre : Poppy et Clarée sont nées le même jour, leur place ont été échangées si bien qu'il est difficile de vivre puisqu'elles n'ont pas la place qui devrait leur revenir. 
On suit beaucoup plus Poppy que Clarée, pour mon plus grand bonheur. J'ai trouvé le personnage de Poppy certes un peu stéréotypé (comme la plupart du temps lorsqu'il s'agit de jeunesse/young adult) mais néanmoins plus profond que celui de Clarée. Cette dernière m'a souvent ennuyée à cause de son ignorance, mais surtout par sa naïveté. Elle est gentille, tout ça, tout ça, mais on dirait une gamine de 10 ans, c'était parfois trop abusé. 

Poppy est pour moi l'image de l'adolescente solitaire, mais extrêmement fort, celui qui souffre, mais qui s'en sort seule malgré tout. Du moins jusqu'à sa connaissance avec Léo. Le traitement de son personnage m'a semblé bien plus recherché que pour celui de Clarée, que ce soit dans sa relation au monde, avec ses parents ou même avec Léo. 
Je comprends pourquoi celui de Clarée est moins étoffé - ça s'explique du point de vue de son passé, de son éducation, de sa vie en général - mais j'aurais aimé pouvoir m'attacher à elle et non pas la voir comme une petite soeur envahissante et possessive. 


L'enjeu dans ce tome est relativement simple : une prophétie a été récitée il y a de nombreuses décennies disant qu'une Hawkweed deviendrait la reine. Les deux soeurs Hawkweed, Crécerelle l'aînée et Charlock la cadette ont toutes les deux des filles, mais Crécerelle décide que sa fille sera l'heureuse élue.

Sans réelle surprise sur l'issue, j'ai pris du plaisir à découvrir Poppy vivant dans le monde des humains (nommés ivraies par les sorcières) et Clarée, vivant dans celui des sorcières. Comme on s'y attend on trouve des thèmes tels que le rejet ou encore la solitude. 
Les personnages tentent de faire rentrer les bonnes pièces du puzzle afin d'arriver à quelque chose qui soit normal, afin que la mère de Poppy retrouve sa fille et sorte enfin de son mutisme et de sa pseudo folie. Afin que Poppy occupe la place qui lui revient de droit, etc. 

Au-delà de ces deux filles, j'ai énormément aimé Léo, il m'est apparu comme le meilleur personnage puisque c'est pour moi le plus prometteur. Sa vie dans la rue est intéressante, mais il manque cruellement de profondeur - ce que l'auteure a sans doute souhaité pour pouvoir lever les zones d'ombres de son passé.

Sa relation avec Poppy est tout simplement magnifique, ils sont tous les deux inadaptés socialement, mais ils se comprennent et s'aiment sans même se connaître. 
En revanche, gros point négatif pour le triangle amoureux. Ça se sentait à 100 km et c'est tellement dommage. Pourquoi faire un triangle amoureux sérieux ? Pourquoi faire en sorte qu'un personnage souffre inutilement ? (là, en l'occurrence, Clarée et Poppy tour à tour). 


La fin m'a laissé pantoise. J'étais certaine que Léo cachait quelque chose, qu'il ne pouvait pas être séparé de Poppy pour la simple et bonne raison qu'elle est une sorcière et lui un simple humain. Dès les premières pages j'ai eu des doutes sur lui et ces doutes se sont révélés être vrais par la suite. 
Je n'ai qu'une hâte, ouvrir le deuxième tome et voir comment Poppy et Léo vont bien pouvoir se retrouver. Mais aussi voir comment Poppy va prendre possession de ses pouvoirs.

Il me reste encore beaucoup de choses à apprendre et j'ai très envie de lire le deuxième tome, mais j'ai un peu peur que ce soit la fin, que l'auteure ait seulement écrit deux volets. 
Ça me semble bien mince pour conclure une histoire comme celle-ci, surtout lorsqu'on arrive au bout du premier tome et que pleins de questions restent en suspens. 


Vous avez lu ce livre ? Il vous fait envie ? 


Elle avait souvent rêvé de se laisser emporter par le courant vers un avenir meilleur. Et voilà qu’elle se tenait devant l’avenir, qui était devenu son présent. 



  • Les Sorcières du Clan du Nord II.  La reine captive 


Après avoir apprécié ma lecture du premier volet, j’ai attendu quelques mois avant de me plonger dans la suite (et fin) des aventures de Poppy, Clarée, Léo et les autres. 


La fin du premier tome laissait penser que les retrouvailles étaient désormais impossibles, mais il ne faut pas parler trop vite n’est-ce pas ? 



Une fois la prophétie vérifiée, Poppy n’est plus maître de son destin, elle doit accepter la réalité, elle est la gardienne et protectrice de ses soeurs sorcières, qu’elle le veuille ou non. 


Il en va de même pour Leo, qui, contre attente, se révèle être lui aussi un sorcier.

J’ai aimé cette idée, le rôle des hommes, bannis de la communauté des sorcières (tués, avant même d’être portés à terme), interroge sur la discrimination et la peur. La peur d’un autre qui n’est pas biologiquement comme soi, d’un autre qui pourrait être une menace pour les femmes. 


Ce livre, je l’ai dévoré, mais à dire vrai, je ne sais pas trop pourquoi. 

Il se lit très bien, le style est toujours agréable et Irena Brignull a un don pour nous donner envie d’en savoir toujours plus.

Au-delà de ça ma lecture ne m’a pas franchement emballée. 


Trop de longueurs, d’apitoiement, de répétitions. 


Je n’ai pas retrouvé la magie du premier tome, voilà tout. 

J’ai espéré pour Poppy et Léo, j’ai eu de la peine pour Clarée, reléguée au second plan par tous. Mais ça s’arrêtait là, et c’est bien dommage quand on voit que le premier tome était bien plus construit et intéressant. 


Après je dois dire que j’ai beaucoup aimé la présence de Badiane. Les flash-backs avec Charlock aussi, j’ai trouvé que c’était pertinent, mais justement cette idée m’a plus enthousiasmée que l’histoire de Poppy et Léo, ce qui n’est pas normal quand on sait que j’ai adoré suivre ces deux personnages dans le premier tome ! 


Ce livre n’est pas mauvais, il est même plutôt bon si l’on considère que c’est pour la jeunesse et qu’il n’y a pas de grands enjeux. Mais malgré ça, je garde un petit goût d’amertume. Cette histoire aurait pu être grandiose — elle est juste bien.  


Il ne sert à rien de s’étaler plus encore. Il y a des livres où on a beaucoup de choses à dire, d’autres où on en a beaucoup moins, La reine captive, le deuxième volet des Sorcières du clan du Nord fait partie de ceux-là. 


Vous avez-lu ce diptyque ? ou même entendu parler ? 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les yeux fermés de Chris Bohjalian

T hriller psychologique autant que drame familial, Les yeux fermés nous plonge dans la peur du somnambulisme.   Annalee, mère de famille,...