Instagram

Série du moment - #9 Orange is the New Black (saison 4)

Bon, j'avoue, c'est avec un grand retard que je reviens vers vous aujourd'hui pour vous parler de mon avis sur la saison 4 d'Orange is the New Black.
Ça fait maintenant plusieurs jours que je l'ai terminé, comme toujours, je l'ai patiemment attendu et je dois dire que bah, j'ai été un peu déçue. 

J'ai commencé la série juste avant le début de la saison 2, j'ai bouffé la première saison en deux jours, idem pour la deuxième (d'ailleurs vous pouvez retrouver mon avis ici) et puis bah, j'ai sagement attendu la troisième qui était franchement pas mal. OITNB est la première série Netflix que j'ai regardée, et adorée, ce qui m'a donné confiance en la plateforme et aussi donné envie de découvrir d'autres séries Netflix qui se sont trouvées être à la hauteur - notamment Marvel's Dardevil, Sense8, Narcos ou Love plus récemment. 

Forcément, quand tous les épisodes d'une série sortent en même temps c'est cool, parce qu'on n'a pas à attendre chaque semaine, mais c'est aussi chiant il faut bien le dire parce qu'une fois qu'on a tout vu, et ben on attend, encore et encore jusqu'à l'année suivante et c'est souvent très long. OITNB est ce genre de série, on passe plus de temps à attendre qu'à regarder, mais c'est pas grave, on se dit que ça vaut le coup ! Oui, mais après un an, les attentes sont parfois démesurées et c'est là qu'elle se tire une balle dans le pied. 

J'ai vu la saison 4 en une semaine, j'ai espacé les épisodes pour deux raisons, tout d'abord parce que je n'avais pas envie de me jeter dessus comme je le fais d'habitude et de me dire ensuite "bah voilà, à l'année pro tout le monde !", mais aussi parce que j'ai été bien moins emporté. Je me revois regarder un épisode et à la fin me demander si j'avais vraiment envie d'en voir un autre ou si je préférais regarder autre chose, ce qui n'était pas arrivé pour les saisons précédentes. En fait, avant je m'en moquais d'avoir fini les épisodes en un temps record parce que j'étais seulement trop impatiente de voir la suite et là, la magie n'a pas opéré, du moins pas de la même façon. 

On retrouve toujours ce beau petit monde, ces personnages haut en couleur et avec une vraie profondeur, une véritable identité. On retrouve les détenues et les gardiens, Caputo, Healy et d'autres personnages, les petits nouveaux comme Piscatela le chef des gardiens. Le premier épisode nous ramène à la fin de la saison 3, il n'y a aucune coupure temporelle, on se retrouve là où on est resté.



Sans raconter tout ce qu'il se passe bien évidemment, je dirais que le plus gros point négatif a été le personnage de Piper qui, quand même est le personnage principal, enfin c'est avec elle que tout commence, c'est l'histoire de Piper Kerman qui a été adapté initialement et franchement, ouais, désolée pour le terme mais elle m'a carrément saoulé - voilà, c'est dit
Du début à la fin de cette saison j'avais envie de la claquer, définitivement elle est juste insupportable et c'est sans doute pour cette raison que l'un des moments que j'ai préféré a été quand elle se fait brûler - j'ai littéralement jubilé, même si ce n'est pas très gentil. 
Toutes les scènes avec elle m'ont ennuyée, je trouve son personnage insipide et plat, ce qui est quand même étonnant quand on voit les autres personnages ! Toute la force de la série repose quand même sur les comportements des détenues, sur leur façon de vivre en communauté dans une prison pour femme qui en plus se retrouve sur-peuplé après la privatisation de Litchfield. 

En revanche, cet aspect-là est vraiment intéressant parce qu'énormément de choses vont changer, de nouveau gardien vont arriver ce qui va relancer les relations détenues/gardiens après le départ d'abord de Pornstache puis de l'ex-copain de Daya (impossible de me souvenir de son nom). Ces nouveaux personnages vont permettre des scènes vraiment intéressantes comme la bagarre entre Crazy Eyes et celle que j'aime appeler "la barge" faute de me souvenir de son nom. 

En y réfléchissant bien, ce qui m'a le moins intéressé a été les moments dans la prison, toute l'intrigue avec Alex, Red et Lolly m'a un peu ennuyé, j'ai trouvé que ça tournait un peu en rond, que les scénaristes ont voulu meubler jusqu'aux deux-trois derniers épisodes qui eux, sont vraiment bien. 
La révolte est lente à se mettre en place et il faut vraiment attendre la fin de la saison pour la voir poindre le bout de son nez ce qui est dommage quand on attend un an pour seulement treize épisodes, alors devoir en plus attendre de voir les dix premiers épisodes pour que ça devienne dingue, c'est vraiment hyper frustrant ! 

Certains épisodes se démarquent des autres, je pense à l'épisode sur Healy que j'ai trouvé vraiment, vraiment bien. Je ne sais pas pourquoi mais depuis le début, j'aime bien son personnage, il me fait de la peine et je le trouve vraiment triste - touchant ? - alors avoir un épisode sur son passé, c'est ce qu'il fallait pour me plaire. Vient s'ajouter à ça sa relation avec Lolly qui est plus que déchirante et vraiment belle quand on sait à quel point il a souffert par rapport à ce genre de maladie. Ces deux personnages ont remonté le tout, ils m'ont permis de ne pas regretter la saison 4 du début à la fin mais plutôt d'y voir des contrastes. D'autres épisodes valent le coup pour les flash-back comme ceux de Suzanne (Crazy Eyes), Maria ou encore Lolly qui je crois, est mon personnage favori de cette saison. Une fois encore les scénaristes savent parler du passé de leur personnage ce qui est un gros point fort, - surtout que je suis le genre à adorer les flash-back.

Je ne dirais rien sur la fin de la saison, je ne veux pas prendre le risque de spoiler ceux qui n'auraient pas encore eu le temps ou l'opportunité ou je ne sais quelle raison de la voir. Je dirais simplement que je ne voulais pas y croire, que c'est tellement dramatique que ça paraît irréel mais pourtant non, ça ne l'est pas et je suis pressée de voir ce qu'on prévu les scénaristes pour la saison 5, pour l'année prochaine. 


Globalement, la saison est pour moi en dessous des autres, j'ai eu le sentiment qu'elle s'essoufflait ce que je n'espère pas ! je reste néanmoins une fidèle admiratrice de la série qui est comme aucune autre, qui a le mérite d'être originale. J'espère simplement que la saison prochaine saura être aussi bien ficelée que les trois premières et que celle-ci ne sera qu'une passade vers quelque chose de meilleur. 



Avez-vous déjà vu la saison 4 d'Orange is the New Black ? Qu'en avez-vous pensé ? 





Commentaires