mercredi 24 mars 2021

Le Syndrome des coeurs brisés de Salomé Baudino

Lola et Victor sont amoureux, éperdument amoureux. Ils vivent de leur amour et d’eau fraîche. 


Tellement amoureux que quand Victor, féru de technologie, entend parler de TimeWise, il est d’emblée conquis. 




TimeWise est une machine, une horreur pour les couples, TimeWise détermine la durée de vie d’un couple et donne en prime des pourcentages concernant les principales raisons qui peuvent mener à une séparation (problèmes d’argent, problèmes intimes, rencontre inattendue…). 


Lola et Victor s’aiment à la folie et rien d’autre ne compte. 


« L’amour de Lola avait connu toutes les déclinaisons. Elle aimait les silences de Victor, les miettes de Victor, les aléas de Victor, et même l’absence de Victor, car depuis qu’elle l’avait rencontré, elle savait voir le monde avec ses yeux. L’amour était l’énergie naturelle de Lola comme le ciel du jour était blanc et, même si elle l’avait voulu, il n’aurait pu en être autrement. »


Ils en sont tous les deux persuadés et rien ni personne ne pourra leur faire croire le contraire. Jusqu’à ce que Lola cède et offre un TimeWise à Victor. 


Ils s’aiment, mais alors comment peut-il leur rester seulement deux mois ? 


La date de péremption est là, abjecte et incompréhensible. 


Le Syndrome des coeurs brisés est extraordinaire, de l’idée à sa finition. 

On rit, on souffre, on croit en eux malgré tout. Comment faire autrement ? Ils s’aiment passionnément, comment cela pourrait-il changer ? La machine est-elle fiable ? 


Lola et Victor sont des victimes de leur temps, des amants du 21ème siècle où la technologie prend le pas sur (presque) tout. 

L’idée de TimeWise fait froid dans le dos mais elle ne paraît pas complètement impossible — peut-être que dans quelques décennies, il existera une telle création. 


Le Syndrome des coeurs brisés ne raconte pas uniquement l’histoire de Victor et Lola mais celle de tous les amoureux, de ces couples qui se défont sans raison si ce n’est parce que la machine leur a donné la date de fin, de ces couples qui s’allient pour la vie parce qu’on leur a donné plusieurs décennies. 


Finalement l’amour aussi est contrôlé et ne dépend plus du sentiment mais de la technologie. Victor et Lola en font les frais, car comment se comporter quand on connaît la date de la rupture ? Est-ce qu’on se sépare d’avance pour ne plus souffrir, ou est-ce qu’on profite jusqu’aux derniers instants ? 


Après être entrée dans l’histoire en quelques tournures de phrases, on se prend à espérer pour ces deux êtres que la vie souhaite séparer. Le style, agréable et mordant, correspond bien à l’idée d’une comédie littéraire. 


Le sujet est grave mais il est traité avec une pointe d’humour. On est à la limite du divertissement et c’est ce qui m’a plu dans le roman, la légèreté qui se dégage du texte malgré la gravité de la situation. 


Le Syndrome des coeurs brisés est un premier roman réussit, augurant de belles choses pour la suite. 


« Il avait projeté sur elle ses attentes, ses espoirs et ses désirs. Elle avait été le grand écran de sa vie. Il était logique qu’elle en devienne le générique de fin, aussi. »

 

 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les yeux fermés de Chris Bohjalian

T hriller psychologique autant que drame familial, Les yeux fermés nous plonge dans la peur du somnambulisme.   Annalee, mère de famille,...