Instagram

Le coin des Libraires - #1 L'Ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon

Aujourd'hui j'aimerais parler d'un livre, oui un livre, mais lequel me direz-vous ? Ça peut paraître étrange pour un premier article, mais après tout, pourquoi pas ? Cet article est dédié à L'Ombre du vent (La sombra del viento, titre original) de Carlos Ruiz Zafon. L'Ombre du vent a d'ailleurs reçu plusieurs prix littéraires tels que le Prix des lecteurs de La Vanguardia (Espagne, 2002) et le Prix du meilleur livre étranger (France, 2004).
"Chaque livre a une âme. L'âme de celui qui l'a écrit, et l'âme de ceux qui l'ont lu, ont vécu, et rêvé avec lui."
J'ai littéralement adoré ce livre. C'est Alex, un ami qui me l'a fait découvrir et je l'ai dévoré en un aller-retour Caen/Paris. On rentre rapidement dedans, en fait au bout de quelques pages, on ne s'en est même pas encore rendu compte mais l'histoire fait déjà partie de nous. On suit un jeune garçon de 10 ans, Daniel dans une Barcelone personnifiée à maintes reprises. Il vit seul avec son père qui est un libraire. Dès le début du livre on accède à un lieu sacré : Le Cimetière des livres oubliés. Le cimetière des livres oubliés ? C'est quoi encore ça ? Eh bien, c'est un peu comme une bibliothèque magique, oui rien que ça

Quand Daniel entre dans le Cimetière il n'a plus qu'une chose à faire, désormais c'est son tour de sauver un livre, l'âme d'un livre. J'avoue que vu comme ça, on peut penser que c'est une histoire totalement fantastique. Le plus étonnant ? Ce roman nous plonge dans un univers réaliste qui ne cesse de se lier et se délier avec le surréalisme de certains événements, une lecture qui ne manque pas d'originalité, qui nous permet de découvrir ce fameux auteur Julian Carax, l'écrivain de L'Ombre du vent. Les personnages sont attachants et profonds notamment Nuria, la maîtresse de Julian pendant quelque temps. Ce sont des personnages complexes qui essaient de trouver leur place dans une société compliquée de 1945. L'histoire est tragique comme on le découvre au fil du roman.



Carlos Ruiz Zafon, L'ombre du vent

Ce roman, c'est un voyage initiatique, véritable apprentissage qui se déroule sous nos yeux. C'est durant plus de 500 pages que le lecteur suit les péripéties de Daniel à travers une Barcelone décrite avec soin, ces descriptions sont également ce qui donne de la force au récit de ce grand écrivain qu'est Carlos Ruiz Zafon. C'est simple, on y est, au côté de Daniel, de son père ou encore de Fermin. J'avoue que j'ai été un peu déçue de le terminer aussi rapidement, je voulais le conserver encore un peu, ne pas quitter cette histoire aussi folle que tragique qu'est celle de Julian Carax.

 "Rien ne marque autant un lecteur que le premier livre qui s'ouvre vraiment un chemin jusqu'à notre coeur. Ces premières images, l'écho de ces premiers mots, que croyons avoir laissé derrière nous, nous accompagnent toute notre vie et sculptent dans notre mémoire un palais où tôt ou tard - et peu importe le nombre de livres que nous lisons, combien d'univers nous découvrons -, nous reviendrons toujours."                                                               
 Carlos Ruiz Zafon, L'Ombre du vent.   

J'ai vraiment adoré le personnage de Daniel Sempare qui de 1945, jusqu'au bout, en 1966 sera guidé par sa quête autour de l'auteur qu'est Julian Carax. À l'image du personnage principal, on comprend enquête sur l'identité et l'oeuvre de cet auteur oublié, qui est-il ? où est-il ? est-il encore vivant ? Tant de questions qui finissent malgré tout par se résoudre. 

 Bien évidemment tout n'est pas parfait. Je ne suis pas une lectrice facile et je ne donnerai pas 5/5 à ce roman non plus. Bon j'avoue, en réalité un seul passage m'a réellement déçue mais je ne vous en dirais pas plus ! La tournure des événements pour Julian n'est pas ce que j'espérais qu'elle soit bien que je m'attendais à cette fin. J'avoue, c'est en grande partie pour cette raison que je ne peux pas dire que ma lecture fût grandiose. Elle fut bonne, excellente même, pleine de rebondissements en tous genres qui ne permettaient de ne jamais s'ennuyer, de toujours se laisser voyager parmi ce flot de mots livré par un auteur qui maitrise complètement son style. 

L'Ombre du vent est une lecture légère dès le moment où Daniel plonge dans son roman, tout comme lui, nous ne pouvons plus nous en détacher. Il se lit formidablement bien. Je le conseillerai à beaucoup de monde (ce qui est même déjà fait). J'aimerais beaucoup lire d'autres oeuvres de Carlos Ruiz Zafon, notamment les deux autres romans qui forment la trilogie Le Cimetière des livres oubliés.


J'espère surtout vous partager ce coup de cœur littéraire.


"J'ai grandi entre les livres, en me faisant des amis invisibles dans les pages qui tombaient en poussière et dont je porte encore l'odeur sur mes mains."                                                   Carlos Ruiz Zafon - L'Ombre du vent
 
As-tu lu L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon, et qu'en as-tu pensé ? 

Informations pratiques :

Ce roman est issu d'une trilogie : Le cimetière des livres oubliées.









Commentaires