Instagram

Le Coin des Libraires - #3 Angie, 13 ans, disparue de Liz Coley

Je pense en étonner plus d'un aujourd'hui avec cet article. En effet, je vais parler du roman Angie, 13 ans, disparue... de Liz Coley. Je l'ai acheté dans une librairie spécialisée dans la vente d'occasion. J'ai dû le payer 8 euros au lieu de 19,50 euros, quelque chose comme ça. En fait au début, ce qui m'a interpellé, c'est la couverture. Elle  change, je n'aime pas les choses trop classiques, j'essaie toujours d'acheter un livre dans la plus belle édition possible. En regardant au dos j'ai vu que la quatrième de couverture n'en disait pas beaucoup du coup je ne savais pas quoi faire.

"Quand elle était partie camper, elle était une enfant normale, une fillette de sitcom ou d'émission tous publics. Aujourd'hui, elle était devenue à son corps défendant la vedette d'un épisode d'une série policière bien trash. On était en train de réécrire le script de sa vie. Sans sa permission."

Liz Coley, Angie, 13 ans, disparue...

J'ai mis du temps à me décider entre la beauté de la couverture et le titre du roman un peu enfantin à mon goût.
Finalement je l'ai pris, je n'allais pas non plus me ruiner avec cet achat. Je l'ai commencé un peu après Voyage au bout de la nuit, j'ai décidé d'intervertir les deux, je lisais l'un pendant une heure et l'autre l'heure d'après. J'ai eu un petit problème avec cette technique, j'ai fini Angie, 13 ans, Disparue... bien avant Voyage au bout de la nuit.
Comment ça se fait ? Bien qu'ils soient tous les deux d'une taille équivalente (entre 500 et 600 pages), je suis facilement entrée dans Angie, 13 ans, Disparue.

"Ce sont de véritables personnes qui partagent ton espace mental et occupent différents neurones. Elles ont une réalité physique. Ce n’est pas le fruit de ton imagination. Vous partagez certaines choses, comme un corps, des parents, et cetera. Mais vos traits de caractère et vos désirs peuvent être diamétralement opposés."

Et dire que j'avais peur que ce soit un livre pour adolescent(e)s je dois dire que j'ai rapidement été séché. Ce livre est tout sauf un livre pour enfants. Le roman commence sur une jeune fille qui marche, on ne sait rien encore. Ni qui elle est, ni ce qu'elle fait. Rapidement on en apprend plus. Je dois dire que j'ai accroché à ce roman de par son côté psychologique, si vous n'aimez pas la psychologie je ne le vous conseille surtout pas !





Je ne vais pas vous le cacher, l'histoire est morbide, j'ai passé mon temps à ressentir de la compassion pour une héroïne qui essaie plus que tout de s'en sortir. On suit cette jeune fille qui pense encore avoir 13 ans mais qui en a réellement 15, elle ne souhaite qu'une chose : reprendre sa vie d'avant, mais c'est sans compter sur ses personnalités. Je ne veux pas vous raconter toute l'histoire mais ça me semble assez compliqué de vous faire comprendre pourquoi j'aime tant ce livre sans rien dire.
Comme dit plus haut, j'ai beaucoup aimé l'aspect psychologique, j'en ai appris énormément. Le seul petit bémol que je mettrai est la fin, je ne sais pas si c'est si évident que ça mais quand j'ai appris le dernier "secret" du roman, je me suis dit "oui on s'en doute, ça ne m'étonne pas". Mais, après tout, comme c'est la seule chose qui m'ait déplu je lui mets la bonne note de 4/5.

photographie d'Alexandre.

J'ai eu beaucoup de chance de trouver ce roman, il n'est pas très connu du tout. D'ailleurs s'il intéresse quelqu'un, il n'existe pas à la fnac.
 Pour le trouver, c'est ici : - Libraire Chapitre

J'espère que ce sera pour vous une bonne découverte. 




Commentaires