Pages

samedi 18 novembre 2017

Le Coin des libraires - #76 Brisée (#3 Effacée) de Teri Terry

Un an après avoir débuté la trilogie Effacée de Teri Terry, je me suis finalement plongée dans le troisième et dernier volet, oui, il n'est pas trop tôt ! 
J'aurais voulu le lire avant, rien que pour terminer la saga un bon coup et ne pas avoir besoin d'y revenir mais ça ne s'est pas fait de cette façon alors tant pis, voilà que je reviens aujourd'hui pour conclure mon périple. 

Je précise que mon avis sur Effacée et Fracturée doivent sans doute être lus avant de lire celui-ci, mais c'est comme vous préférez. 



Kyla est en danger. Les Lorders sont toujours à sa poursuite et le TAG, groupe Terroriste Anti-Gouvernemental, l'a manipulée.
Pour leur échapper, Kyla a dû se résoudre à une mesure extrême : se faire passer pour morte.
Sous une nouvelle identité et avec une nouvelle apparence, elle part à la recherche de son passé et de sa vraie famille.
Mais la vérité est plus compliquée - et bien plus sombre - que Kyla l'avait imaginée…



Dans la continuité des deux tomes précédents, on retrouve Kyla qui se cherche toujours. Elle désire renouer avec son identité, mais la vraie cette fois, celle qu'elle était avant qu'elle se fasse enlever par les Lorders. Kyla aka Lucy du coup, doit retourner d'où elle vient. 
L'auteure a énormément joué avec l'identité de son personnage si bien qu'il devient facile de se perdre, est-elle Kyla ou alors Lucy, puisque visiblement elle a prouvé dans le deuxième tome qu'elle n'est certainement pas Ondée ? 

Toute cette quête identitaire est vraiment intéressante je ne dis pas le contraire mais l'univers dystopique de l'auteure est lui aussi très intéressant et je trouve que globalement l'auteure s'est trop concentrée sur les diverses identités de Kyla ce qui est dommage. Je ne veux pas dire mais au final, on s'en fout un peu du prénom de Kyla, ce qui importe et d'en savoir plus sur le gouvernement des Lorders, sur sa mise en place, sur ses objectifs, tout ça, tout ça. 

Évidemment ces aspects sont aussi abordés, mais c'est plus par petites touches, quand l'intrigue identitaire s'y prête - par exemple, Kyla découvre l'horreur de l'orphelinat parce qu'elle est rentrée chez elle, du moins, là où elle a vécu lorsqu'elle était enfant. 
En fait j'ai trouvé un peu abusé de nous faire croire que ça y est, elle a enfin retrouvé sa place alors qu'en fait non, toujours pas. 

Je critique je sais et c'est un peu injuste parce que ça m'a plu, ce besoin de savoir qui elle est réellement et d'où elle vient, mais ce n'était pas ce qui m'intéressait le plus, pour un dernier tome, je m'attendais à autre chose, à une réelle explosion et non plus une simple continuité des deux premiers volets. J'ai énormément accroché à cette saga, j'ai trouvé l'idée très réaliste parce que tout à fait probable dans le monde dans lequel on vit - du moins, ça ne me choquerait pas outre mesure - et j'avais vraiment de très grande attente pour ce dernier tome et c'est normal d'un côté puisque j'ai beaucoup aimé les deux premiers, il fallait que le dernier dépasse mes espérances. 


Brisée de Teri Terry, éditions La Marinière jeunesse.

J'ai passé un bon moment c'est indéniable, j'ai aimé retrouver Kyla, mais l'excitation qui était bien présente auparavant n'était pas là cette fois. Je tournais les pages et à chaque fois je me disais qu'il manquait quelque chose et en effet, je ne saurais dire quoi exactement mais il m'a manqué quelque chose. 

J'apprécie toujours Kyla, son personnage est fidèle à celui du premier tome malgré tous les retournements de situation, mais j'aurais aimé qu'elle soit un peu moins naïve, qu'elle essaie de réfléchir avant d'agir notamment par rapport à Ben - même si je dois bien dire que la conclusion qu'elle donne et franchement choquante/insultante mais je vais y revenir. 
J'ai pas très bien compris l'intérêt du triangle amoureux Ben-Kyla-Aiden, je me demande encore si c'était une bonne décision de l'introduire. Après avoir passé deux tomes et demi à n'entendre parler que de Ben, voilà qu'on assiste à un virage à 180 degrés si bien que je n'ai pas vraiment compris l'intérêt si ce n'est de caser Kyla avec quelqu'un. 

J'ai vraiment bien aimé le personnage de Stella, elle m'a vraiment fait énormément de peine et j'ai trouvé qu'elle était un des personnages les plus touchants de cette trilogie. Sa relation avec Kyla/Lucy est difficile, parfois Kyla m'a semblé être injuste et parfois c'était l'inverse, mais dans les deux cas, j'ai trouvé que c'était une belle relation, quelque chose de sincère, quelque chose qui manquait à l'histoire. 

Non, en vérité c'est le personnage de Ben qui me laisse le plus dubitative. Ce changement de tempérament, le massacre dont il est à l'origine et surtout, cette phrase de Kyla à la fin, lors de l'épilogue si je me souviens bien, cette formule qui dit que Ben a été effacé parce que contrairement à elle, il avait fait de mauvaises choses, cette formule qui dit que comme il n'a pas un bon fond de base, il ne pouvait qu'être quelqu'un de mauvais. J'ai trouvé ça choquant, complètement à l'opposé du message délivré par la trame et vraiment, je n'ai pas compris comment la protagoniste qui a vu des horreurs, qui a été témoin du lavage de cerveau de gens qu'elle connaît peut dire ça, après tout ce qu'elle a vécu, je ne comprends pas et c'est la chose qui m'a véritablement déçue. 

Bon, pour ce qui est de la fin, je ne peux pas dire que je sois déçue ou quoi, mais j'ai trouvé que c'était un peu bâclé, un peu facile aussi - un peu de tout va bien dans le meilleur des mondes - Kyla retrouve sa famille, enfin ce qu'il en reste et puis comme sa famille a un rapport avec le gouvernement des Lorders - bah ouais sinon c'est pas drôle... - et bien, forcément avec les preuves accumulées et l'ignorance de certains dirigeants, tout redevient normal, la tyrannie disparaît, la démocratie revient et tout est beau. Je voulais que ça se termine bien, il était quasiment certain que ce serait le cas quand même, mais aussi bien, que ce soit aussi facile, c'est dommage. 


Globalement j'ai passé un bon moment de lecture. J'ai aimé découvrir la plume de Teri Terry et faire la connaissance de Kyla qui, à mon avis, aurait bien besoin d'un forfait à vie chez le psy après ce qu'elle a vécu ! J'ai trouvé que l'auteure a imaginé une dystopie qu'il est tout à fait possible de voir se réaliser d'ici quelques décennies - je ne le souhaite pas bien évidemment, mais ça me semble être possible.
C'est une bonne trilogie, une bonne histoire, mais qui se termine d'une manière un peu trop simpliste à mon goût. 

N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé si jamais vous l'avez lu ! 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Séries du moment - #7 novembre 2018

J 'ai envie d'essayer d'écrire un article tous les deux-trois mois sur trois séries comme je l'ai fait en septembre dernier...