Pages

samedi 9 septembre 2017

Série du moment - #18 Kingdom (saison 3)

Il y a tout juste un an je vous parlais de mon affection pour la série Kingdom de Byron Balasco, plus précisément je vous parlais de mon avis sur la saison 2 que vous pouvez retrouver ici.
Aujourd'hui, je reviens pour vous parler de la troisième et dernière saison de cette série. 

Si jamais vous souhaitez un petit résumé, autant aller voir mon article sur la saison 2, j'y explique la base des relations entre les personnages et le postulat de départ - il est plus simple de rediriger que de tout réécrire, surtout pour ceux qui connaissent déjà l'histoire ce qui est probablement le cas si vous regardez cet article. 


Après avoir adoré la saison 2, j'étais évidemment pressée de voir débarquer la troisième, surtout qu'il avait été dit qu'il s'agissait de la dernière saison malheureusement. C'est sans doute pour cette raison, que j'ai trouvé que certaines intrigues n'étaient pas suffisamment développées voire même pas du tout terminées. 

Cette saison ne commence pas à la suite de la deuxième, du temps a passé. Jay a arrêté le combat et s'est rangé, il travail dans l'immobilier, il a une femme et même une petite fille, nous sommes donc bien loin du gros toxico auquel on avait l'habitude dans les saisons précédentes - il faut croire que la mort d'Eva/Ava dans la saison précédente lui a permis de remettre les choses en perspective même si on n'aborde jamais sa mort, ni même son personnage - pas plus que celui d'Alicia d'ailleurs. 

Nate est resté fidèle à lui-même, il se bat toujours et est également toujours avec son copain, rencontré dans la saison 2. Maintenant que Jay est au courant pour son homosexualité, on pourrait penser que Nate s'assume plus, mais non, pas du tout même, il est toujours caché, il a toujours peur de la façon dont son père pourrait réagir, et la suite des événements montrera qu'il peut avoir raison d'avoir peur. 

Dans les saisons précédentes, j'aurais dit sans hésiter qu'Alvey et Jay sont de loin mes préférés et pourtant, dans cette saison, j'ai trouvé le personnage de Jay bien trop absent, trop effacé, en quelque sorte un pâle reflet du personnage complètement loufoque, même barré qu'on a l'habitude de voir et ça m'a un peu déçu. En revanche pour ce qui est d'Alvey, que dire franchement ? son personnage me touche, que ce soit dans sa manière d'être, sa façon d'être à la fois autodestructeur et à la fois très attachant, ses réactions disproportionnées qui n'apportent que des embrouilles - comme le prouve l'avant dernier épisode de la saison d'ailleurs - et son besoin de contrôle, son besoin de montrer aux autres (et à lui-même) qu'il est toujours capable. Et puis il faut le dire, on attend un combat d'Alvey depuis le début de la série, enfin personnellement j'ai toujours voulu qu'il se batte alors forcément quand j'ai vu que c'était un des enjeux de cette dernière saison, j'ai été ravie ! 

Pour ce qui est de Ryan, j'aimais assez son personnage avant, comme je l'avais dit j'ai été touchée par sa relation avec son père, sa gentillesse qui s'entrechoque à un manque de contrôle flagrant. Cette fois, j'ai été saoulée par son comportement durant presque les trois-quarts de la saison, il est vrai qu'il finit par se rattraper dès le moment où il rembarre Dom dans le bar, mais avant ça, qu'est-ce qu'il est fatiguant franchement ! Enfin je dis ça mais j'ai quand même compati lorsqu'il a tabassé un des hommes qui étaient entrés chez lui pour le voler. 


Objectivement parlant, j'ai trouvé cette saison assez inégale, enfin non, ce n'est même pas le mot. J'ai été emportée par l'intrigue Dom, depuis le début on sent bien qu'il n'est pas vraiment un bon gars, qu'il cache quelque chose, du moins qu'il faut s'en méfier et c'est bien ce que l'on fait. À chaque nouvel épisode il semble avoir une idée en tête et pourtant au final, j'aimerais qu'on m'explique l'intérêt de cette intrigue ? J'ai l'impression qu'il y avait soit le besoin de meubler et avoir un enjeu pour quelques épisodes, soit qu'il y a eu un gros manque de temps parce qu'il fallait boucler la saison et donc la série en 10 épisodes et que c'était impossible. 
Dom est présent dans les trois quarts de la saison et pourtant, il suffit que Ryan l'envoie paître pour qu'il disparaisse pour de bon sans demander son dû, j'ai trouvé ça franchement gros. 


Kingdom, saison 3 épisode 10.


C'était gros mais sans doute nécessaire pour pouvoir se concentrer sur la fin de la série, sur les origines d'Alvey - on fait enfin la rencontre de sa mère ! - ce qui permet une réunion familiale, chose qu'on n'avait pas vu depuis longtemps. Ces épisodes sont géniaux, vraiment, j'ai adoré cette fin de saison, cette volonté qu'a Alvey de faire les choses bien avec ses fils (enfin !) et puis tout s'enchaîne sans qu'on puisse rien faire, sans qu'on ne contrôle rien, du moins pas plus que les personnages eux-mêmes et alors, c'est le drame. 

J'ai été choquée, j'ai été déçue et j'ai été triste. Peut-être fallait-il que ça se passe comme ça, Nate n'avait peut-être pas sa place dans ce monde impitoyable qu'est la MMA ou peut-être pas - dans les deux cas le discours de Jay dans le dernier épisode m'a donné des frissons tellement je l'ai trouvé percutant et c'est sans doute le seul vrai moment où j'ai le sentiment de retrouver le vrai Jay, ce personnage que j'ai adoré durant deux saisons. 
Peut-être qu'une fois encore Alvey devait être à la source, peut-être qu'il fallait que ce soit le rejet ultime, mais un rejet qui après coup, semble être plus une erreur qu'autre chose. Quoi qu'il en soit, j'ai trouvé dommage de réagir de cette façon quand on dit quelques minutes avant qu'on souhaite partager des choses avec ses fils. C'est tellement dommage que je n'en reviens toujours pas, Nate était probablement le moins cabossé par la vie, le plus acceptable en tout cas et voilà qu'il faut faire sans. 

Une fois encore le monde du sport est distancée par la réalité, par la vie elle-même, pour un temps en tout cas. 
Déchirant, voilà ce qu'est ce dernier épisode, un mélange de tristesse et d'incompréhension, un mélange de compassion et d'énervement, c'est tous les sentiments que l'on ressent devant cette série et qui sont réunis pour un seul et unique épisode, et quel épisode ! 
C'est l'enterrement puis c'est le match, celui qu'on attend, celui que tout le monde souhaite voir depuis toujours et le voilà, enfin. J'ai été déçue par cet affrontement, j'ai trouvé qu'Alvey prenait plus une dérouillée qu'autre chose, qu'il n'y avait pas vraiment de chorégraphie mais plutôt un lancé de coup un peu au hasard ce qui est dommage quand on voit la beauté de certains combats. Je pense notamment au dernier affrontement de Ryan et Jay qui est hyper immersif, hyper mouvementé parce que bien réalisé, on n'a pas le temps et on le sent. Là au contraire, j'ai eu l'impression que les plans avaient du mal à s'enchaîner, qu'il était difficile d'avoir une harmonie et c'est dommage surtout quand il s'agit du dernier combat. 

Bon après forcément ça reste Alvey alors j'ai aimé c'est évident, mais je m'attendais à mieux, non, je voulais mieux, pour terminer le tout en beauté. 
Surtout, je suis restée sur ma faim, j'ai encore collé sur la rétine ces images de fin de combat, ce moment où Jay parle à l'oreille d'Alvey et que nous, spectateurs, n'avons pas la possibilité de savoir ce qu'il lui dit, J'ai trouvé que c'était vraiment trop dommage quand on voit la relation du père et de son fils aîné depuis le début. J'aurais aussi aimé savoir où aller mener cette histoire avec Christina, s'ils allaient se rapprocher avec Alvey ou si au contraire elle allait rester dans cette maison très étrange - je précise d'ailleurs que j'avais énormément de mal avec son personnage auparavant et que celui-ci m'a assez plu cette saison, en grande partie par rapport à sa relation affectueuse avec Alvey. 


Après évidemment j'ai passé un bon moment avec la famille Kulina, avec l'équipe Navy St. et je suis vraiment déçue que cette série soit terminée parce qu'elle fait partie de ces séries de qualités qui sont trop méconnues pour obtenir une réelle reconnaissance. 
Je ne suis pas une grande amatrice de sport et encore moins quand il s'agit de sport qui implique la violence, mais il n'empêche que j'ai suivi cette série depuis ses débuts et que j'ai adoré parce que Kingdom ne se résume définitivement pas qu'à ça et cette saison l'a montré une fois encore. Cette série est intelligente et bien traitée que ce soit dans son sujet de base, le free fight, comme dans son environnement, c'est-à-dire les personnages qui gravitent autour de ce sport. 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le Coin des libraires - #115 La Saison des fleurs de flamme d'Abubakar Adam Ibrahim

E xcellente lecture ? Coup de coeur ? J'hésite encore. La Saison des fleurs de flamme d' Abubakar Adam Ibrahim est en tout cas un...