Instagram

L'avenue du Cinéma - #15 Hector et la recherche du bonheur de Peter Chelsom

Récemment, en cherchant encore et toujours un bon film à regarder, je suis tombée sur Hector et la recherche du bonheur de Peter Chelsom. L'histoire n'avait pas l'air mal, et puis le personnage d'Hector est incarné par Simon Pegg, acteur qui me fait mourir de rire, surtout avec son acolyte Nick Frost, qui n'apparaît pas une fois dans le film. Autre surprise, le rôle féminin est joué par Rosamund Pike, actrice qui encore une fois m'a semblé plutôt crédible - pour ceux qui ne situeraient pas, elle joue Amy dans Gone Girl -.

Hector est psychiatre à Londres, sa vie est bien rangée. Sa femme, Clara travaille dans un laboratoire pharmaceutique, elle trouve notamment les noms des médicaments, tous les matins la même routine, elle fait tout. Jusqu'ici tout va bien. Rapidement, Hector va étouffer, comprendre qu'il ne sait pas lui-même ce qu'est le bonheur, alors en plus, comment rendre ses patients heureux ? 
Il prend finalement la décision de partir, de prendre des vacances et voyager, seul. S'ensuivent des péripéties à travers le monde, d'abord en Chine, puis en Afrique et enfin à Los Angeles où Hector a besoin de régler certaines choses.

"Alors voilà, il allait faire un voyage autour du monde, et partout il essaierait de comprendre ce qui rendait les gens heureux ou malheureux.Il se disait que comme ça, s'il y avait un secret du bonheur, il finirait bien par le découvrir."

J'ai littéralement adoré les voyages d'Hector, cette découverte du monde, des traditions et coutumes. Cette réalité face à des évènements comme on le voit en Afrique quand Hector vient en aide à son ami Michael médecin humanitaire. 
Ce film m'a un peu rappelé ma lecture du roman L'homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle, les vacances, la recherche du bonheur. Le scénario m'a plu, l'idée que Hector soit un psychiatre et que ces recherches soient dans le cadre de son travail permet de donner plus de matière au personnage, car, après tout, c'est vrai, comment rendre quelqu'un heureux si soit même on ne sait ce qu'être heureux signifie ?

Affiche Hector et la recherche du bonheur.

C'est à travers 23 leçons qu'Hector va trouver le bonheur, cela va de la leçon "le bonheur c'est d'être avec des gens qu'on aime" en passant par "c'est d'être aimé pour ce que l'on est" ou encore "c'est de se sentir complètement vivant". Ce film apparaît comme quelque chose de léger, qui nous donne certaines étapes afin d'accéder à un éventuel bonheur, un épanouissement de l'être.
Bien évidemment les choses paraissent quand même relativement simples, Hector arrive en Chine et, ironie du sort, il rencontre un trader qui le prendra sous son aile au début. On est confronté à beaucoup de sentiments forts, la scène où Hector vient en aide à une passagère de l'avion atteinte d'une tumeur au cerveau est très marquante même violente émotionnellement.

Hector et la recherche du bonheur est un film léger, qui ne se prend pas la tête. Il faut le voir comme on voit ces comédies où on sait qu'on va passer un bon moment sans que ce soit le meilleur film de notre vie. C'est en tout cas comme ça que je le vois, oui je le regarderai encore je pense. Pour plusieurs raisons, je dirais que ce film mériterait à être plus connu, ce qui n'est pas vraiment le cas. 
Je ne sais pas encore si je lirai le roman un jour, car oui, comme pour beaucoup de films maintenant,  ce film aussi est issu d'une adaptation littéraire nommée Le voyage d'Hector ou la recherche du bonheur de François Lelord. J'ai trouvé très bonne l'idée du carnet pour écrire, dessiner son voyage et sa quête du bonheur. Pareil pour les scènes où les dessins représentent l'histoire du héros, notamment  la scène où Hector prend l'avion pour se rendre en Afrique. En clair, ce film, il fait partie de ceux qu'on a envie de voir pour se rapprocher encore un peu du bonheur, du moins de ce que l'on pense que c'est.


"Et les émotions, c'est comme les couleurs, c'est difficile à expliquer."




Commentaires