Pages

jeudi 25 décembre 2014

Le Coin des Libraires - #9 Prières pour la pluie de Dennis Lehane

C'est en ce 25 décembre que je vous retrouve pour un nouvel article. J'essaie de faire de mon mieux pour pouvoir publier des articles, bien qu'en ce moment je suis débordée avec mes révisions - Eh oui, je ne suis pas pleinement en vacances puisque après ces deux semaines de répit, j'ai encore une semaine de partiel ! 

Assez parlé de moi, je voulais vous faire partager une découverte littéraire d'un nouveau genre sur le blog, le roman policier

Je m'explique, durant mon premier semestre, l'option que j'ai choisie été roman policier, j'avoue que je l'ai choisi un peu par dépit, je n'aime pas vraiment les romans policiers. En réalité, je m'excuse auprès de tous les grands écrivains de roman policier, je me suis trompée au sujet de ce genre. J'ai eu trois livres à lire pour mon cours, parmi ces trois livres, il y avait Prières pour la pluie de Dennis Lehane. Pour en resituer quelques-uns, il est l'auteur de Shutter Island mais également de Mystic River (qui ont donné lieu à des adaptations cinématographiques géniales). 
Dès le début, je savais que des trois livres que je devais lire, ce serait celui que je préférais, c'est donc celui que j'ai gardé pour la fin. 

"Parce que depuis que tu es partie, j'ai tous ces rêves où tu dors près de moi. Et quand je me réveille, je sens ton parfum, et je suis toujours à moitié endormi, mais comme je n'en suis pas conscient, je tends la main vers toi. Je touche ton oreiller, et tu n'es pas là. 
Et je me retrouve allongé dans mon lit à cinq heures du matin, les oiseaux commencent à chanter, tu n'es pas là et l'odeur de ton parfum disparaît peu à peu. Elle disparaît et.... Il n'y a plus que moi. 


Et les draps blancs. Des draps blancs, ces putains d'oiseaux, et j'ai mal Ange, mais je ne peux rien faire d'autre que fermer les yeux, rester là et regretter d'avoir autant envie de mourir."



Comme je le pensais, j'ai adoré ce roman ! Prières pour la pluie est si je me souviens bien, le cinquième tome de la saga Kenzie/Gennaro. L'auteur a publié six livres sur les mêmes protagonistes, deux détectives privés de Boston. Je ne connaissais pas du tout cette saga avant d'en entendre parler en cours. Tout naturellement, je me suis dit que si le livre me plaisait vraiment, alors pourquoi ne pas lire toute la saga ? C'est d'ailleurs ce que je compte faire ! 

Après avoir lu ce fameux cinquième tome qui comporte des pages qu'on ne voit même pas défiler, on se rend compte qu'on est entré dans le bouquin, qu'on enquête avec Patrick Kenzie. Bien que ce soit inhérent aux romans policiers, je me suis sentie dans l'histoire beaucoup plus rapidement qu'avec les deux autres lectures que j'avais. Dennis Lehane est un auteur qui se lit très bien, auteur qui ne cesse de faire des références culturelles tout au long du roman pour éviter de rentrer dans une ambiance qui serait trop glauque, ou même trop triste. 

Dennis Lehane, Prières pour la pluie.


Quoi qu'il en soit, je relirai Prières pour la pluie dans l'ordre chronologique, c'est-à-dire que j'ai quatre autres romans à lire avant celui-ci. J'ai d'ailleurs été gâté par le Père Noël puisque j'ai reçu les trois premiers livres de cette saga qui sont Un dernier verre avant la gueurreTénèbres, prenez moi la main, et enfin Sacré. Il me tarde de les commencer pour enfin connaître l'histoire de Patrick Kenzie depuis le début, et surtout, de relire Prières pour la pluie, pour y voir encore de nouvelles choses qui m'auraient échappé durant ma première lecture, et surtout, des choses que je ne peux comprendre qu'en ayant lu ses prédécesseurs. 


Prières pour la pluie abrite donc un détective privé comme héros, Patrick Kenzie, celui-ci va devoir mener une enquête très complexe qui mêle énormément de suspects, mais qui abrite surtout un profond malade - oui, je n'ai pas peur de le dire. J'aime vraiment l'atmosphère sombre qu'on retrouve dans ce livre, cette enquête qui ne semble pas avancer et pourtant, quand on y réfléchit bien, on trouve la réponse sous nos yeux, car oui, il faut se méfier des apparences. 


Je pense d'ailleurs que je modifierai cet article après avoir relu une seconde fois Prières pour la pluie, car, comme dans tout bon livre, on ne comprend pleinement l'enjeu qu'après l'avoir lu à plusieurs reprises. 

Si vous souhaitez l'acheter : Librairie Chapitre

Je vous souhaite à tous un très joyeux Noël. 






mercredi 10 décembre 2014

L'avenue du Cinéma - #9 The Great Gatsby/Gatsby le magnifique de Baz Luhrmann

Je tiens tout d'abord à expliquer cette longue - bon d'accord, très longue absence sur le blog depuis presque deux mois. J'ai été très occupé, et je le suis d'ailleurs toujours, mes partiels arrivent dès la semaine prochaine et j'avais beaucoup de travail à fournir les semaines précédentes, ce qui ne m'a pas permis de continuer à publier des articles comme je l'aurais voulu. En attendant de pouvoir revenir à un rythme de publication normal, je tenais à publier cet avis sur le film Gatsby le magnifique, histoire de continuer à mettre à jour ce blog qui me tient tant à coeur. 


"Il m'adressa un sourire (...). Un de ces sourires rare, source d'éternel réconfort, comme on n'en rencontre que quatre ou cinq fois dans sa vie. Un sourire qui défiait - ou semblait défier - brièvement le monde entier, puis se focalisait sur vous comme s'il vous accordait un préjugé irrésistiblement favorable. Qui vous comprenait dans la mesure exacte où vous souhaitiez être compris. Qui croyait en vous comme vous auriez voulu croire en vous-mêmes."


Je n'ai vu ce film que récemment car je voulais d'abord lire le livre mais je n'aurais jamais pu le voir sinon (vu le nombre de livres que je veux lire...). Comme je l'ai dit je n'ai pas lu le livre, je ne peux donc pas vous en parler pour vous donner mon avis, je pense que je modifierai cet article quand j'aurais lu livre, enfin je verrai.

                                                                                    Francis Scott Fitzgerald, Gatsby le magnifique


Bref, j'ai dit que j'allais parler du film donc c'est parti ! Tout d'abord je voulais dire que j'étais très pressée de le voir (c'est même pour ça que j'ai craquée avant de l'avoir lu) et c'est peut-être aussi pour ça que j'ai été autant déçue. Je m'explique, je l'ai étudiée en anglais en terminale, je l'ai justement travaillée parce que le film sortait, du coup j'ai appris pas mal de trucs par rapport au livre et au film (on ne devait pas le lire ou le voir) ce qui m'a vraiment donné envie de le voir. Du coup quand j'ai commencé à le regarder je n'en pouvais plus, ce film allait-il être à la hauteur de mes espérances ? Et bien non (désolée je sais que je brise des coeurs là haha) mais je n'ai pas du tout accroché. L'élément principal a été que j'ai trouvé les acteurs plutôt moyens excepté la prestation de Leonardo DiCaprio qui est magnifique, c'est bien le seul qui a réellement su me captiver. 

Je pensais que Carey Mulligan était bonne dans ce rôle, pourtant je n'ai pas du tout aimé, elle passe pour la petite naïve de bonne famille ce qui rend son jeu tout sauf crédible. J'ai aussi eu un problème avec les décors. Bien que magnifique, au bout d'une heure on sent déjà que c'est trop, et encore il reste 1h22 après ça. J'ai trouvé que c'était vraiment trop surchargé et ça m'a beaucoup gêné. Mais je pense surtout que le réalisateur Baz Luhrmann n'a pas été au bout de l'oeuvre littéraire. Pour moi, l'histoire n'est pas correctement achevée, je n'ai pas senti ce petit truc qui boucle la boucle et c'est vraiment dommage.



Tout n'est pas négatif non plus, il n'est pas enterré pour autant. Comme je l'ai dit au-dessus Leonardo DiCaprio a été à la hauteur de mes espérances (bon comme toujours ceci dit).
  • Pour le reste ? La bande-son est juste géniale, je l'ai sur mon iPod depuis la sortie du film, je dirais que c'est un bon point fort car les chansons sont très bien choisies, et elles sont de genre différents.
Le début du film était bon, c'est vraiment après la première heure que le film perd de son souffle. Pour ma part j'ai plus souvent eu pitié de Gatsby que de remords pour lui et Daisy.

Je conclurai donc en donnant la note de 5/10 à ce film. Je trouve qu'il mérite tout juste la moyenne car malgré un bon protagoniste, un film bien tourné, il y a trop de choses qui ne me vont malheureusement pas.

"Demain nous courrons plus vite, nos bras s’étendront plus loin... C’est ainsi que nous avançons, barques luttant contre un courant qui nous rejette sans cesse vers le passé."


Je vous mets quelques liens vers certaines chansons et aussi si vous souhaitez acheter le livre ou le film c'est ici :


Bande originale :



Voilà j'espère que cet article vous a plu, je pense avoir donné une vision assez objective de mon avis mais n'hésitez pas à me poser des questions ou à me donner votre avis !













Le Coin des libraires - # Le château (#1 trilogie des Ferrailleurs) d'Edward Carey

L e château , publié en 2013 en Angleterre et en 2015 en France, n'est autre que le premier volet de la trilogie des Ferrailleurs , écr...